Octobre 2015 : Ventes, Bolloré, Kojima, Shenmue 3…

Petite -r-évolution chez les Share Players : notre 29ème émission sera la première d’une -bi-mensuelle dédiée à l’actualité du… jeu vidéo. Et rien que du jeu vidéo, pas de blabla inutile sur les comics, le cinéma ou les OGM.

Vous avez été nombreux à nous le demander, c’est chose faite avec ce premier numéro consacré au news marquantes du mois d’Octobre.

Oui bon d’accord Octobre n’est pas encore fini, mais nous voulions tester la formule au plus vite.

Comme d’habitude avec les Share Players, nous allons analyser sans langue de bois les évènements qui ont retenu notre attention au cours des 3 dernières semaines, et décortiquer tout cela avec recul et objectivité. Enfin, on va essayer, faut pas déconner non plus.

On commence donc doucement mais sûrement avec l’essentiel des sorties d’Octobre, avant d’embrayer sur ce qui a fait l’actualité. Ventes de jeu, entrée de Bolloré au capital d’Ubisoft et de Gameloft, le pot de départ de Kojima ou encore les déboires de Shenmue 3 constituent le fil rouge de cette première émission spéciale news.

N’oubliez pas de vous abonner à notre chaîne, de partager un maximum nos vidéos sur les réseaux sociaux où nous sommes de plus en plus présents.

Merci !

 

 

Twitter : http://bit.ly/1zN3dpA
Facebook : http://on.fb.me/1CiFiv7
Podcast : http://feeds.feedburner.com/theshareplayers
Itunes : https://itunes.apple.com/fr/podcast/the-share-players/id965677536

Mais où va Ubisoft? Bons chiffres, Mauvaise image :

Avec un chiffre d’affaires record de 1,4 Milliards de dollars lors de la dernière année fiscale, Ubisoft a de quoi bomber le torse, et devrait envisager l’avenir sereinement.

Mais étrangement, au lendemain de la présentation des bilans, la valeur boursière a chuté, l’actionnariat n’étant pas vraiment convaincu de la stratégie du géant français pour l’année qui vient. Et on leur donne raison : cette année, à part un enième Assassin’s Creed qui peine à soulever l’enthousiasme, seul Rainbow Six tentera de faire le siège des sapins à la fin de l’année. The Division, dont l’intérêt ludique reste encore à prouver, manquera lui les fêtes, et ce ne n’est certainement pas un Just Dance lessivé qui risque de compenser cette absence.

A l’heure actuelle, ce Noël 2015 risque fort d’être le moins bon pour Ubi depuis un bon bout de temps. A moins qu’un triple A inédit vienne s’incruster à l’E3, pour une communication éclair avant une sortie fin novembre?

Comment la société française a su se hisser parmi les 4 plus gros éditeurs mondiaux? Pourquoi a-t-elle quand même réussi à faire une année record, malgré une accumulation de bad buzz ? Comment gérer l’après Unity, et doit-elle continuer à épuiser ses licences? Les Share Players tentent de répondre à tout ça, et décryptent la stratégie d’Ubisoft à moyen terme.