Mais où va Ubisoft? Bons chiffres, Mauvaise image :

Avec un chiffre d’affaires record de 1,4 Milliards de dollars lors de la dernière année fiscale, Ubisoft a de quoi bomber le torse, et devrait envisager l’avenir sereinement.

Mais étrangement, au lendemain de la présentation des bilans, la valeur boursière a chuté, l’actionnariat n’étant pas vraiment convaincu de la stratégie du géant français pour l’année qui vient. Et on leur donne raison : cette année, à part un enième Assassin’s Creed qui peine à soulever l’enthousiasme, seul Rainbow Six tentera de faire le siège des sapins à la fin de l’année. The Division, dont l’intérêt ludique reste encore à prouver, manquera lui les fêtes, et ce ne n’est certainement pas un Just Dance lessivé qui risque de compenser cette absence.

A l’heure actuelle, ce Noël 2015 risque fort d’être le moins bon pour Ubi depuis un bon bout de temps. A moins qu’un triple A inédit vienne s’incruster à l’E3, pour une communication éclair avant une sortie fin novembre?

Comment la société française a su se hisser parmi les 4 plus gros éditeurs mondiaux? Pourquoi a-t-elle quand même réussi à faire une année record, malgré une accumulation de bad buzz ? Comment gérer l’après Unity, et doit-elle continuer à épuiser ses licences? Les Share Players tentent de répondre à tout ça, et décryptent la stratégie d’Ubisoft à moyen terme.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *